4 conseils pour bien approcher des candidats passifs

Contrairement au candidat actif, le candidat passif n’est pas en recherche d’emploi active. Cela ne signifie pas qu’il refuse de changer de poste, mais simplement qu’il n’a pas entrepris de démarches actives pour le faire. Lorsqu’on pratique le sourcing, ces candidats passifs sont tout aussi intéressants, voire plus que les candidats actifs. Mais comment les approcher efficacement ? Suivez ces 4 conseils.

1 – Reconnaissez le type de candidat passif

D’abord, il est important de bien connaître le type de candidat passif auquel vous avez affaire, afin d’adopter la bonne approche.

Concrètement, il existe trois grands profils de candidats passifs :

  • Ceux qui sont en veille active parcourent les offres d’emploi et sont attentifs aux opportunités sur le marché du travail. Mais contrairement aux candidats actifs, ils ne passent pas à l’étape suivante : postuler. Ce type de candidat passif est le plus facile à approcher puisqu’il est déjà dans une dynamique de pré-recherche d’emploi.
  • Les employés ouverts aux opportunités, sans pour autant faire de veille (on parle de veille passive). Ils portent bien leur nom de « passifs » puisqu’ils attendent d’être contactés par des recruteurs. Ils requièrent un peu plus d’efforts en termes de communication, d’argumentation et d’attractivité.
  • Les profils indisponibles, c’est-à-dire ceux qui ne peuvent ou veulent pas changer de poste (du moins pour l’instant). Ceux-ci peuvent éventuellement être recontactés plus tard.

2 – Personnalisez pour mieux capter l’attention

La bonne nouvelle est que 77 % des personnes travaillant à temps plein sont ouvertes à un changement de poste. Cela représente donc un large vivier de candidats potentiels.

Pour trouver ces candidats passifs, parcourez les réseaux sociaux (professionnels ou non) et les CV-thèques. Puis entrez en contact avec les profils intéressants, en soignant votre approche pour bien capter l’attention. Pour cela, rédigez un message personnalisé pour chaque candidat et décrivez suffisamment le poste à pourvoir. En un sens, votre prise de contact va « déranger » la personne en l’interrompant dans ses activités. Faites donc en sorte que votre message soit pertinent et intéressant.

3 – Préparez votre argumentaire

Ensuite, dans la mesure où les candidats passifs ne sont pas en recherche active, ils sont souvent bien plus exigeants que les candidats actifs. Il faut donc redoubler d’effort pour les séduire.

Gardez en tête qu’un candidat passif a déjà un poste ou une situation qui lui convient suffisamment pour ne pas chercher activement à en changer. Dès lors, demandez-vous : pourquoi serait-il intéressé par votre proposition ? Qu’avez-vous à lui offrir pour le convaincre ? À ce niveau, vous pouvez miser sur différents aspects : missions, rémunération, avantages non financiers, culture d’entreprise, etc.

4 – Soignez votre image

En complément, votre marque employeur doit évidemment être irréprochable. Si vous contactez un candidat passif, il va certainement faire quelques recherches sur votre entreprise (et probablement sur vous-même également). Vous avez donc intérêt à ce que les résultats de ses investigations jouent en votre faveur.

Approcher des candidats passifs demande un certain savoir-faire et beaucoup de patience. Mais cela vous aidera à dénicher de meilleurs talents.

Toolbox recruteur

Post by Sébastien Canard

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rennes et après une expérience professionnelle à Londres, Sébastien Canard rejoint Keljob.com en 2000. Il participe au lancement commercial du méta-moteur. Par la suite il développe et prend la direction du pôle CRM. En 2008, Sébastien Canard prône le Digital et Social Sourcing comme la solution indubitable aux difficultés des recruteurs à trouver des candidats qualifiés et co-fonde OpenSourcing, la première agence de recrutement digital exclusivement tournée vers la chasse de candidats sur l'open-web (réseaux sociaux, sites emploi, CVthèques, méta-moteurs…). Expert du recrutement digital et techno-addict, Sébastien Canard cultive sa passion du digital en partageant et en formant ses collaborateurs aux nouveaux enjeux (Big Data, Inbound Recruiting, Social Sourcing etc…) mais également aux nouvelles techniques de sourcing digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *