Les idées reçues qui vous font penser que vous ne trouverez pas d’emploi

Idées reçues: ensemble d’opinions, situées entre le stéréotype, le cliché et le lieu commun. Elles ont la particularité de s’admettre aisément et d’être extrêmement répandues.

Sur le podium des plus belles idées reçues, merci de faire un triomphe et un tonnerre d’applaudissements à celles toutes particulièrement en vogue en milieu professionnel. Nommées aux oscars dans la catégorie « mythes sur la recherche d’emploi », nous avons sélectionnés pour vous les perles: 


Idée reçue n°1 : le manque d’expérience

Ne pas avoir assez d’expérience semble handicaper la plupart des candidats. Alors? Comment réussit-on à s’imposer dans les yeux d’un recruteur qui a en sa possession des CV plus fournis? 

Selon Nelly Bergeot, manager au cabinet de recrutement Expectra, tout est une question de présentation. Qu’est-ce que cela signifie? Tout simplement que si vous manquez d’expérience dans votre domaine, autant détailler au maximum les aptitudes et qualités professionnelles acquises en cours de route pour mettre en avant vos compétences.

Idée reçue n°2 : le CV est plus important que la lettre de motivation

Autrement dit, c’est le fait de donner moins d’importance et de place à votre mail de motivation lors de l’envoie de votre cv. Nous avons envie de vous dire que c’est justement tout le contraire qu’il faut faire, car bien que toute l’attention soit portée vers votre CV, votre personnalité elle sera remarquée dans ce mail, ce qui fera aux yeux du recruteur toute la différence. 

Idée reçue n°3 : je n’ai pas suffisamment de network

Ou en d’autre terme la théorie du sans raison: “sans network, trouver un emploi parait quasi impossible”. Alors oui, effectivement avoir la possibilité de jouir d’un carnet de contact bien garni vous aidera sans l’ombre d’un doute dans vos démarches. 

Le souci c’est que souvent dans la vie, en période de crise, on tend à se laisser envahir par nos émotions en omettant de regarder les opportunités qui s’offrent à nous. Si votre réseau ne trouve pas grâce à vos yeux, Il vous suffira de chercher plus loin, soit de faire appel à votre premier cercle qui lui vous mettra en contact avec leur cercle et ainsi de suite. 

Idée reçue n°4 : je ne devrais pas accepter de CDD

Cette croyance particulièrement répandue fait référence au fait qu’en acceptant un CDD, un candidat rate l’occasion de trouver un CDI. Selon Daniel Lascols, directeur du Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (Fastt) qui s’appuie sur des études approfondies, c’est justement tout le contraire qui se passe, en effet en moyenne 16 % des intérimaires décrochent un contrat à durée indéterminée lors de la première année. 

Qu’est-ce que cela signifie? Eh bien tout simplement qu’en plus de pouvoir accéder au CDI sans soucis, les différentes expériences acquises lors de cette année aident le candidat de manière non négligeable à savoir exactement ce qu’il veut professionnellement à force d’expérience. 

Idée reçue n°5 : je suis surqualifié

Il n’y pas de raison pour que ceux qui manquent d’expériences soient les seuls à être logés à l’enseigne de l’angoisse ! Les candidats avec une grande expérience qui souhaitent s’adapter en période de crise ou qui sont seulement désireux de changer de voie pensent souvent que cela fait peur aux recruteurs. 

Selon  Philippe Hemmerlé, pour y parvenir sans trop de complication, il faut simplement faire passer l’idée que ce poste “inférieur” correspond avant tout à un souhait d’évolution.

 

Idée reçue n°6 : j’ai commis une “faute professionnelle” dans mon ancien job

Parfois quitter son emploi peut se transformer en véritable tsunami pour une raison x ou y : la faute grave, l’abandon d’emploi, le diffèrent inconciliable, bref autant de raisons qui font que le futur candidat puisse se sentir vulnérable et fragilisé dans ces futures démarches de recherche d’emploi. 

Selon Alix Floret, avocate en droit social au sein du cabinet Vaughan: ” certains candidats sont stressés à l’idée de ne jamais retrouver un nouveau poste à cause du motif de leur licenciement. Or les informations fournies à Pôle emploi resteront toujours confidentielles. Et le motif du licenciement ne figure pas sur le certificat de travail qu’on leur remettra. » 

Nous espérons que cette énumération des mythes et mensonges vous aidera à éviter les pièges de la recherche d’emploi et vous permettra de trouver plus rapidement votre prochain travail avec assurance et ce en toute sérénité. Bonne chance!

Toolbox recruteur

Post by Sébastien Canard

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rennes et après une expérience professionnelle à Londres, Sébastien Canard rejoint Keljob.com en 2000. Il participe au lancement commercial du méta-moteur. Par la suite il développe et prend la direction du pôle CRM. En 2008, Sébastien Canard prône le Digital et Social Sourcing comme la solution indubitable aux difficultés des recruteurs à trouver des candidats qualifiés et co-fonde OpenSourcing, la première agence de recrutement digital exclusivement tournée vers la chasse de candidats sur l'open-web (réseaux sociaux, sites emploi, CVthèques, méta-moteurs…). Expert du recrutement digital et techno-addict, Sébastien Canard cultive sa passion du digital en partageant et en formant ses collaborateurs aux nouveaux enjeux (Big Data, Inbound Recruiting, Social Sourcing etc…) mais également aux nouvelles techniques de sourcing digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *