Comment savoir si votre stratégie sourcing fonctionne ?

Vous avez renforcé votre marque employeur, défini les canaux par lesquels vous pensez trouver le plus de candidats, établi un budget, travaillé en collaboration avec les divers services de votre entreprise pour délimiter vos besoins et rédiger les annonces.

Parfait ! Maintenant, il est temps de savoir si vos efforts portent vraiment leurs fruits.

 

Faites un audit de votre sourcing et de votre stratégie !

Atteignez-vous vos objectifs ?

C’est bien sûr le B-A-BA de toute analyse de stratégie. Ratio candidatures reçues/nombre de clics par offre, nombre de candidats convoqués en entretien, de postes pourvus avec succès… Vous vous êtes fixé des objectifs en début de mise en place, la première question consiste à vous demander si vous les avez atteints dans les délais impartis. Si c’est le cas, vos méthodes de sourcing sont efficaces. Si ça ne l’est pas, vous allez devoir réagir !

 

Les sources donnent-elles les résultats escomptés ?

Si vous utilisez un logiciel de recrutement et que vous êtes organisé, vous savez d’où proviennent les réponses à vos offres : jobboard, site carrière, prestataire sourcing, réseaux sociaux… Quelles sont les sources grâce auxquelles vous récoltez le plus de candidatures ? Y en a-t-il qui ne donnent rien ? Peut-être avez-vous mal défini votre cible ?

 

Qualité ou quantité ?

Si une source ne vous a apporté que trois ou quatre candidats sur les six derniers mois alors que vous y avez posté des dizaines d’offres, mais que vous avez fini par tous les embaucher, ne la mettez pas de côté frustré par le petit nombre de CV reçus ! Cela signifie que grâce à ce canal recrutement, vous touchez uniquement des professionnels qualifiés. Pour la rentabiliser au mieux, étudiez lesquelles de vos offres ont été pourvues grâce à elle : vous éviterez ainsi d’y perdre du temps (et de l’argent !) pour des fonctions auxquelles elle ne correspond pas.

topcontact.jpg

Touchez-vous les candidats passifs ?

D’après un rapport de LinkedIn, seul un quart des candidats sur le marché serait vraiment actif. Cela signifie que votre plus grosse source de recrutements potentiels est constituée de personnes ouvertes aux possibilités mais ne prenant pas la peine de vraiment chercher. Si votre stratégie sourcing consiste à attendre que les talents viennent à vous alors que vous ne vous appelez ni Google ni Apple, vous faites fausse route ! C’est à vous d’adopter une démarche proactive. Repérez les outils de veille des candidats et renforcez votre présence dessus.

 

Qu’en disent les principaux intéressés ?

Vos outils ne vous diront pas comment vous ont trouvé ceux qui postulent de manière spontanée. Ils ne vous diront pas non plus pourquoi c’est votre entreprise qui a été choisie par ceux qui ont répondu aux annonces. Vous allez devoir poser la question aux principaux intéressés. Qu’est-ce qui les a attirés dans l’offre ? Que pensent-ils de votre message ? Sont-ils satisfaits de leur expérience ? Pensent-ils qu’ils auraient pu vous trouver plus facilement si vous aviez diffusé votre annonce ailleurs ? Ont-ils vu votre offre sur plusieurs canaux différents avant d’y répondre ? Grâce à leurs réponses, vous pourrez affiner votre stratégie sourcing et gagner en efficacité.

 sourcing 2018

Post by Sébastien Canard

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rennes et après une expérience professionnelle à Londres, Sébastien Canard rejoint Keljob.com en 2000. Il participe au lancement commercial du méta-moteur. Par la suite il développe et prend la direction du pôle CRM. En 2008, Sébastien Canard prône le Digital et Social Sourcing comme la solution indubitable aux difficultés des recruteurs à trouver des candidats qualifiés et co-fonde OpenSourcing, la première agence de recrutement digital exclusivement tournée vers la chasse de candidats sur l'open-web (réseaux sociaux, sites emploi, CVthèques, méta-moteurs…). Expert du recrutement digital et techno-addict, Sébastien Canard cultive sa passion du digital en partageant et en formant ses collaborateurs aux nouveaux enjeux (Big Data, Inbound Recruiting, Social Sourcing etc…) mais également aux nouvelles techniques de sourcing digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *