4 conseils pour optimiser votre sourcing sur les CVthèques

Outils incontournables, les CVthèques glanent des millions de CV. Tout en étant complémentaires des réseaux sociaux professionnels, elles s’améliorent constamment pour permettent au recruteur de cibler le profil dont il a besoin, à condition d’en maîtriser toutes les subtilités et d’entrer facilement en contact avec les candidats.

 

Maîtrisez-vous les subtilités du sourcing ?

Dans les coulisses des CVthèques

Saviez-vous que les candidats sont généralement fidèles à une CVthèque ? Tout comme avec leur boîte mail, ils y ont leurs habitudes, s’y reconnaissent et rares sont ceux qui multiplient les dépôts de CV. Résultat : nous observons peu de doublons entre elles.
Prenons les quatre plus grandes en France : Monster, Cadremploi, Keljob et Regionsjob, chacune possède ses propres spécificités et vous n’y trouverez pas les mêmes candidats. Bien que généraliste, Keljob est surtout efficace pour les niveaux CAP à bac +2 tandis que Monster concentre davantage de bac +2 à bac +5 ayant moins de trois ans d’expérience. Cadremploi est, bien sûr, dédié aux bac +4, 5 et 6 mais notons en outre que les profils sont très expérimentés. Quant à Regionsjob, leur communication locale attire une majorité de candidats en province.
Les moteurs de recherche ont aussi leurs particularités. Celui de Monster est le plus détaillé, il est notamment le seul à offrir la géolocalisation. Cadremploi permet de croiser facilement les critères. En revanche, le moteur de Keljob est plus léger, il faut savoir jouer avec les mots-clés et maîtriser l’art des requêtes pour le rendre pertinent.

Comment faire des recherches efficaces sur les CVthèques

1 | Multipliez les CVthèques

Les CVthèques étant complémentaires, mieux vaut ne pas se restreindre à une seule base. Même une CVthèque spécialisée ne saura couvrir l’ensemble des candidats sur un secteur. Dans des filières en tension, par exemple, les bons candidats sont ultra sollicités sur les sites spécialisés. Exemple :  la CVthèque lesjeudis.com, accaparée par les SSII. Essayez, vous serez surpris des résultats.

CVthèque opensourcing

2 | Pensez grand pour finir petit

Commencez par des requêtes larges (peu de mots-clés dans la barre de recherche). Ensuite affinez en utilisant des mots-clés dans les champs “intitulés de postes” ou “dernière expérience”.  Trop de cv encore ? Associez les filtres de recherche vous permettant de dégrossir le nombre de cv trouvés en fonction de l’expérience, la situation géographique, la formation, le secteur d’activité,… Vous verrez que la technique de l’entonnoir ca fonctionne.

 

3 | Travaillez vos mots clés

Pensez comme un candidat et non comme un recruteur… Vous recherchez des mots clés qui se trouvent sur un CV. Pour un même poste, il y a différents intitulés de poste, pour certains termes utilisez des abréviations, dites vous que chaque candidat est différent.  Pensez aussi que certains font des fautes d’orthographes sur leur CV (nous leurs avions pourtant expliqué les clés d’un bon CV…), alors faites en aussi… mais exprès.

 

4 | Maîtrisez les opérateurs booléens

Ne vous fiez pas aux apparences, utiliser un moteur de recherche est loin d’être un jeu d’enfant… Pour en tirer tout le potentiel, il faut maîtriser les fameux « opérateurs booléens » qui permettent de combiner des termes pour affiner la recherche. ET, OU, NON, « », *, sont les plus connus. Ils vous permettront d’ouvrir ou de fermer vos recherches pour vous approcher le plus possible des meilleurs CV. Un précieux gain de temps et d’efficacité.

Il est vrai que l’utilisation des CVthèques prend beaucoup de temps, mais elles restent un des outils de sourcing les plus efficace. Avec de l’entraînement et pourquoi pas, l’aide du Big Data appliqué au RH, vous pourrez exploiter le meilleur de ces bases.

Bon sourcing 😉

Post by Sébastien Canard

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rennes et après une expérience professionnelle à Londres, Sébastien Canard rejoint Keljob.com en 2000. Il participe au lancement commercial du méta-moteur. Par la suite il développe et prend la direction du pôle CRM. En 2008, Sébastien Canard prône le Digital et Social Sourcing comme la solution indubitable aux difficultés des recruteurs à trouver des candidats qualifiés et co-fonde OpenSourcing, la première agence de recrutement digital exclusivement tournée vers la chasse de candidats sur l'open-web (réseaux sociaux, sites emploi, CVthèques, méta-moteurs…). Expert du recrutement digital et techno-addict, Sébastien Canard cultive sa passion du digital en partageant et en formant ses collaborateurs aux nouveaux enjeux (Big Data, Inbound Recruiting, Social Sourcing etc…) mais également aux nouvelles techniques de sourcing digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *