Des collègues seraient intéressé(e)s ?

Publié le 16/11/2017, mis à jour le 24/11/2020.

Le personal branding est une science subtile. Le développement de votre marque personnelle doit en effet reposer sur des éléments disparates, mais complémentaires.

La création d’un marketing personnel suppose également d’adopter les supports de communication adéquats pour atteindre votre cible.

Et selon une étude du Forum économique mondial, près de 25 % de la valeur d’une entreprise serait conditionnée par sa réputation (source : Deloitte).

Le personal branding revêt donc un intérêt majeur pour les entreprises, dès la phase du recrutement. Vous êtes en train de construire votre personal branding ? Découvrez 4 étapes simples pour construire votre propre personal branding.

4 exemples de personal branding réussis

Michel-Édouard Leclerc, ou le personal branding pédagogique

Les dirigeants des grands groupes français se font, la plupart du temps, discrets : il est rare de les voir s’épancher sur les médias traditionnels ou sur le web.

Michel Edouard Leclerc

Quelques exceptions viennent cependant confirmer cette règle : c’est le cas du dirigeant des enseignes de grande distribution Leclerc, Michel-Édouard Leclerc.

Ce président engagé tient en effet, depuis plus de 10 ans, un blog professionnel dont il se sert pour publier des actualités de la marque Leclerc, mais aussi des tribunes dopinion. Son cheval de bataille : le pouvoir d’achat des consommateurs, qu’il défend au fil d’articles ludiques, et parfois drôles, mais toujours pédagogiques.

Le personal branding de Michel-Édouard Leclerc joue également la carte de la proximité avec les consommateurs.

En effet, le dirigeant n’hésite pas à dévoiler ses convictions, ses engagements ou ses passions sur son blog. Il publie sur des sujets aussi variés que la culture, l’économie ou encore la société.

Gary Illyes, ou le personal branding expert

Bien connu de la sphère du marketing digital, Gary Illyes occupe la fonction d’analyste chez Google.

Sa plateforme de communication préférée : son compte Twitter, sur lequel il se définit comme House Elf and Chief of Sunshine and Happiness at Google.

Le personal branding de Gary Illyes repose notamment sur des effets dannonce savamment orchestrés. Ses tweets distillent, au compte-gouttes, des informations cruciales pour les webmasters.

Toutefois, ces informations prennent généralement la forme d’annonces énigmatiques, qui ne manquent jamais d’agiter la sphère digitale.

Dans le même temps, Gary Illyes contribue au Webmaster Central Blog de Google et n’hésite pas à répondre aux sollicitations des professionnels SEO.

Son expertise, mais aussi son statut d’insider au sein du moteur de recherche le plus utilisé au monde lui ont ainsi permis d’imposer sa marque personnelle dans un secteur ultra-concurrentiel.

Mark Zuckerberg, ou le personal branding de la discrétion

Marc Zuckerberg

Le fondateur de Facebook est généralement perçu comme un individu discret, voire privé.

Mais ne vous y trompez surtout pas : la discrétion peut aussi constituer une stratégie de personal branding efficace.

Cette théorie se confirme dans de nombreux secteurs, y compris artistiques : l’absence médiatique d’un auteur comme J. D. Salinger ou l’anonymat des membres du groupe Daft Punk en attestent.

La discrétion, naturelle ou stratégique, de Mark Zuckerberg lui permet ainsi de donner plus de force à ses interventions médiatiques ou ses publications sur Facebook.

La rareté, mais aussi le choix de ces interventions relèvent donc d’une véritable stratégie de communication.

Et cette stratégie s’est parfaitement illustrée au cours des dernières semaines, marquées par le scandale Cambridge Analytica : habituellement peu enclin à justifier ses décisions, Mark Zuckerberg n’a pas hésité à monter au front pour nier l’implication directe de Facebook dans l’exploitation des données concernées, mais aussi pour présenter ses excuses face au Sénat américain.

D’une façon générale, Mark Zuckerberg s’illustre par un personal branding de la discrétion.

En ménageant ses effets, il parvient ainsi à focaliser lattention à chacune de ses interventions publiques.

Neil Patel, ou le personal branding connecté

Encensé par la presse généraliste et spécialisée, Neil Patel s’impose comme l’un des marketeurs les plus doués de sa génération.

Créateur des plateformes Kissmetrics et Quick Sprout, il s’emploie à proposer des solutions innovantes aux entreprises pour qu’elles puissent maîtriser leur stratégie de contenu.

Or, Neil Patel n’a pas hésité à appliquer les méthodes qu’il propose aux entreprises à sa propre marque personnelle.

Son personal branding repose sur la publication de contenus experts, à la fois pertinents pour sa cible et porteurs de valeur ajoutée.

Le personal branding de Neil Patel se déploie en outre sur plusieurs plateformes numériques. Il tient ainsi un blog sur le marketing digital, s’exprime souvent sur son compte Twitter et publie de nombreuses vidéos sur sa chaîne YouTube.

Neil Patel parvient ainsi à défendre sa conception du marketing, en l’appliquant à sa propre marque personnelle : un exemple brillant de personal branding réussi à l’ère du digital !

Vous l’aurez compris, le personal branding n’est plus une option à l’ère du numérique. Il peut même constituer un critère de sélection efficace au moment du recrutement.

Certains de vos candidats ont peut-être déployé une véritable marque personnelle sur le web : et si vous la mettiez au service de votre entreprise ?

 

Pourquoi créer et gérer son personal branding ?

Soigner son image de marque sur le web : cela permet d’éviter de faire partie de ces candidats que les recruteurs écartent pour cause de photo compromettante ou de propos déplacés.

Notion réservée aux personnalités mégalos ou obligation pour tout candidat dans l’ère du recrutement 2.0 ?

Personal branding : définition

Le concept de marque personnelle a pour principe d’appliquer à une personne les techniques de communication utilisées par les marques.

Encore récemment, une telle démarche aurait impliquée un budget conséquent qui aurait réservé son utilisation à quelques élites en quête de visibilité.

Les blogs et réseaux sociaux ont totalement démocratisé la capacité pour un individu de toucher le plus grands nombres.

Pourquoi créer son personal branding dès aujourd’hui ?

Les intérêts d’une telle démarche sont multiples.

Le plus évident en augmentant sa visibilité est de faciliter l’accès à son « profil » par les recruteurs. Un autre sous-jacent est de réaliser par ce travail de synthétisation, un bilan de ses compétences et aspirations.

En étudiant sur ce que vous voudrez communiquer à votre réseau, vous identifierez vos points forts et ce sur quoi vous souhaitez capitaliser.

Si vous doutez encore des pouvoirs de ces médias de communication, pensez à toutes les stars qui ont commencé par une vidéo sur youtube, relayée sur facebook, puis sur twitter, etc.

Rassurez-vous rien ne sert de pousser la chansonnette pour pratiquer le « personal branding », voici quelques étapes à respecter pour bien débuter.

Les 4 étapes pour construire son personal branding

Le personal branding s’inspire du marketing.

Un bon personal branding est entièrement pensé comme une marque.

Néanmoins, chez OpenSourcing, nous avons vulgarisé la construction du personal branding afin qu’il puisse être utilisé par les candidats et les recruteurs.

1. Découvrez votre personal branding actuel

La première étape est de définir ce que vous souhaitez.

En tant que marque, vous voulez toucher un secteur d’activité, une entreprise particulière ou un poste bien précis. Quel est le but que vous convoitez par le suivi de cette démarche.

Construisez le business plan de la marque que vous définissez. L’idéal est de trouver une «niche » qui vous permettra de devenir une référence dans votre domaine de compétence.

Ainsi, les gens intéressés par des informations sur votre domaine de prédilection n’auront qu’une solution : vous identifier et vous suivre en tant que référence. Une première étape d’introspection doit faire ressortir ce que vous voulez que les autres perçoivent de vous.

Pour vous assurer que la définition de votre marque est cohérente, sondez votre entourage pour savoir comment ils caractériseraient votre marque personnelle.

Si les deux conceptions divergent, à vous de rectifier et d’analyser les explications possibles. Une fois qu’elles coïncident, félicitations, vous pouvez passer à la seconde étape !

2. Analysez votre e-réputation

La e-réputation est la transcription de votre réputation, mais en ligne. Tapez sur Google votre nom, de façon à voir quelles sont les informations qui ressortiront sur vous si un recruteur accomplit la même démarche.

Vous pouvez aussi utiliser un outil comme “StalkScan”, qui ressort ce que les recruteurs voient de votre profil Facebook.

Stalkscan screenshot

En deuxième lieu, vous devez analyser ces informations : vous montrent-elles sous votre meilleur jour ? Ou au contraire tombez-vous aussitôt sur une photo de vous à une fête trop alcoolisée ?

Vous pourrez ainsi prendre des mesures pour faire supprimer les contenus compromettant votre personal branding.

Aussi, Google met à disposition un outil qui permet de faire dé-référencer de ses résultats des photos compromettantes, ou des résultats qui ne reflètent pas une bonne image.

Maintenant vous savez aussi quelles caractéristiques vous définissent, vos “atouts” (étape 1).

A partir de cette étape, vous pourrez en déduire quels supports seront à développer pour “voiler” ou remplacer les éléments négatifs de votre e-réputation (étape 2). Vous pouvez passer à l’étape 3 : créer votre marque personnelle.

En savoir plus : “Comment tester son e-reputaton pour le recrutement ?”

3. Créez votre marque personelle

Vous avez maintenant défini les caractéristiques de votre marque personnelle et sur quels supports en priorité vous devriez vous lancer, il s’agit désormais de vous mettre en valeur pour créer un personal branding qui génère des proposition d’embauche, de partenariat etc.

Qui allez-vous cibler ?

La recherche de cible est aussi une démarche commune au marketing. L’objectif ici sera de définir “à quelles personnes souhaitez-vous vous adresser pour passer votre message de marque” ?

Les cibles peuvent être : des employeurs, une entreprise, des clients (si vous êtes directeur/directrice d’une grande entreprise, PME ou TPE). N’oubliez pas que vous pouvez aussi vous adresser à des influenceurs : blog spécialisés ou relations presse intéressés par votre profil. La cible de votre personal branding doit-être :

  • Large (ciblez plusieurs profils-types pour profiter de cible de “repli”)
  • Précise (ses caractéristiques sont clairement définies. Exemple : les responsables ressources humaines des PME du secteur de l’immobilier)
  • Qualifiable (vous devez savoir reconnaître précisément le profil de vos cibles parmi d’autres).

Quelle est l’image que vous voulez avoir dans leur esprit ?

Cette notion se rapproche de celle du “positionnement” en marketing.

Concrètement, cela signifie qu’il va être important de renvoyer une image positive à votre cible. Il faudra donc savoir ce qu’attend votre cible. Ainsi, vous pourrez répondre parfaitement à votre cible grâce à votre personal brandingDéfinissez donc :

  • Quels critères de recrutement ma cible recherche t-elle ? Ex : excellente maîtrise de réseaux sociaux, autonomie,…
  • Quels types de profils ont-ils tendance à rechercher ? Ex : atypiques, spontanés, engagés,…

Adaptez-vous à leurs recherches. Reprenez les éléments que vous avez noté à l’étape 1 et créez votre propre marque en croisant : vos meilleures traits de personnalité et les attentes de vos cibles. A cet intersection, vous pourrez savoir ce qu’il faut communiquer à votre cible.

Il ne reste plus qu’à trouver quels supports de communication sont adaptés à votre personal branding.

4. Développez vos supports de communication pour votre personal branding

Le outils du personal branding pour le recrutement

  • La carte de visite : élément par excellence de communication professionnelle, vous pouvez rester classique ou innover. Pourquoi ne pas mettre votre photo ou même votre logo pour sortir du lot et marquer les esprits. Si vous voulez être à la pointe, optez pour une carte de visite avec technologie NFC et QR code
  • Un CV, une lettre de motivation et des références : élément indispensable pour tout candidat et à envoyer lors de toute candidature. Il est indispensable d’adapter les documents que vous enverrez aux entreprises suivant les postes pour lesquels vous postulerez, et que votre « marque personnelle » soit bien mise en exergue. Si vous avez besoin d’aide : http://moncv.com/faire-mon-cv/

Les outils digitaux du personal branding

  • Un blog, un site internet, un CV en ligne : si vous avez un profil créatif ou avez réalisé des travaux qui peuvent être présentés, rien de mieux que d’exposer en ligne. Pour ce faire plusieurs options comme le blog ou la création d’un site internet. Pour les artistes, des sites tels que : http://carbonmade.com/ sont incontournables pour un portfolio en ligne. Pour les métiers du marketing ou du web, http://www.doyoubuzz.com/fr/. Pour toutes les autres fonctions, rédiger des articles pertinents sur votre blog vous imposera comme un expert sur votre domaine de compétences.

 

  • Un profil sur un réseau social « pro » : LinkedIn est aujourd’hui un incontournable de la communication professionnelle et du réseautage. 40% des recruteurs intègrent les réseaux sociaux dans leur processus de recrutement, impossible dans votre démarche de passer à côté. La personnalisation de votre profil doit être évidente et permettre une synthèse de ce que vous avez réalisé et de ce que vous souhaitez.

 

  • Un profil facebook : le réseau social par excellence reste peu utilisé à des fins professionnelles. Faites très attention à bien verrouiller votre profil, et à ne faire apparaitre qu’une photo sobre de vous. Vous pouvez faire apparaitre vos expériences professionnelles.

 

  • Un compte twitter : la percée de twitter en France ne vous aura pas échappée entre les résultats des élections qui y étaient présents en avant-première ou le désormais célèbre tweet de Valérie Trierweiler. C’est aujourd’hui un « must have » de communication, et à l’image des community manager RH qui vont tweeter pour communiquer sur leur marque employeur, aucune action de « personal branding » ne devrait s’en passer !

 

Ce qu’il faut retenir pour créer son personal branding

Vous voilà maintenant paré pour travailler votre « marque personnel ». Mais attention, tout reste à faire. Un personal branding se créé souvent à force de travail de la notoriété personnelle, de relations presse et d’un bon marketing personnel.

La réussite repose sur un travail continue pour augmenter votre visibilité, diffuser des informations à la pointe pour faire vivre votre marque et arriver à votre objectif : devenir une référence de votre domaine d’expertise, être incontournable.

Lire aussi : 4 exemples de personal branding réussis.

 

Guide du recruteur post COVID

Ce contenu vous a t-il été utile ?
0 / 5 Merci pour votre retour 🙂 - 4
Des collègues seraient intéressé(e)s ?