Des collègues seraient intéressé(e)s ?

La méthode de recrutement par simulation, ou MRS, a été développée et est utilisée par Pôle Emploi depuis 1995. Elle reste encore peu connue tant des entreprises que des candidats.

Pourtant, elle offre depuis longtemps de nombreux avantages stratégiques en termes de recrutement.

Dans cet article, vous découvrirez en quoi consiste précisément la MRS, et comment la mettre en place pour vos recrutements.

Recrutement par simulation (MRS) : une méthode déjà ancienne qui a fait ses preuves

Définition : La MRS consiste à plonger le candidat dans une simulation de son futur travail afin de mesurer ses compétences. En réalité, la méthode de recrutement par simulation est déjà utilisée depuis longtemps dans certaines entreprises, comme par exemple la RATP qui l’utilise pour ses recrutements sur certains postes techniques.

Elle peut aussi parfois être implémentée par des cabinets de recrutement.

Mais en quoi consiste la MRS exactement ?

Son objectif : se concentrer sur les compétences

L’objectif d’un recrutement par simulation est de se concentrer exclusivement sur les compétences des candidats, sans effectuer de présélection basée sur son expérience ou même ses diplômes.

Il s’agit donc de mettre en place des exercices et tests concrets pour pouvoir mesurer et évaluer ces compétences, indépendamment des autres critères habituellement regardés.

Un atout pour le sourcing et le recrutement volumique

Le recrutement par simulation peut être pertinent dans de nombreux cas de figure.

Cependant, c’est lors de recrutements volumiques qu’il tire le plus son épingle du jeu. S’il permet d’élargir le sourcing de candidatures tout en restant pertinent, le recrutement par simulation est un processus qui prend également beaucoup de temps.

C’est la raison pour laquelle il est principalement utilisé pour les recrutements volumiques.

En effet, dans ce cas, le temps gagné dans le traitement des nombreuses candidatures vient largement compenser le temps passé à mettre en place ce processus, rendant la campagne de recrutement rentable tant sur le plan économique que sur le plan pratique.

Il arrive aussi que des organismes comme Pôle Emploi, une agence d’intérim ou un cabinet de recrutement proposent le même recrutement par simulation à plusieurs entreprises, pour permettre à de plus petites structures d’accéder à ce type de service.

Par exemple, si deux entreprises ont besoin de recruter des électriciens, un seul recrutement par simulation proposant les mêmes exercices d’électricité sera réalisé, et les candidats ayant réussi ces examens seront présentés en entretien aux deux entreprises.

Déroulement d’un recrutement par simulation : les étapes

1. L’analyse de poste

La première étape consiste à étudier le poste à pourvoir en détail, sur site, afin de déterminer précisément quelles sont l’ensemble des compétences nécessaires à la bonne réalisation du travail demandé.

Pour cela, la MRS ne tient pas uniquement compte des compétences acquises lors d’une formation ou de l’expérience professionnelle d’un candidat, mais aussi des aptitudes qu’il a pu acquérir en dehors du cadre professionnel, comme les soft skills par exemple.

2. La création de tests de recrutement

Une fois l’ensemble des compétences nécessaires définies avec précision et exhaustivité, il est temps de mettre au point les exercices et tests qui permettront de mesurer objectivement si le candidat possède les compétences requises, et dans quelles proportions.

Ces exercices doivent être pratiques et ont pour but de recréer au mieux les futures conditions de travail du candidat.

Il doit respecter une organisation de travail et s’y adapter, réaliser des tâches en respectant des consignes précises afin d’obtenir un résultat défini.

Ces exercices peuvent être réalisés seul ou en groupe, contenir une ou plusieurs actions concrètes etc.

3. L’évaluation des candidats

Les candidats passent ensuite les tests, qui seront évalués selon une grille de lecture elle aussi définie à l’avance en fonction des besoins requis pour le ou les postes à pourvoir.

Outre les compétences techniques et/ou pratiques liées au poste, ce type de recrutement permet aussi d’évaluer les candidats sur leur capacité d’adaptation, leur réactivité, leur autonomie, et bien d’autres critères difficiles à cerner sur simple CV et entretien d’embauche.

4. L’entretien de motivation

Pour finir, les candidats ayant réussi les exercices pratiques peuvent à présent passer un entretien de motivation avec leur futur employeur.

Comme son nom l’indique, lors de cet entretien, vous pourrez vous concentrer uniquement sur la motivation des candidats, cerner leur personnalité, leur capacité d’adaptation aux conditions de travail etc.

Économies, prédictibilité de la performance, évaluation des compétences, la méthode de recrutement par simulation présente de nombreux avantages.

Du sourcing de bons candidats que l’on n’aurait peut-être pas sélectionné en temps normal à la précision de la sélection grâce à des exercices pratiques de mise en situation, la MRS mériterait d’être bien plus utilisée qu’elle ne l’est encore aujourd’hui.

 

https://opensourcing.com/ressources-sourcing-recrutement/guide-ats/

Ce contenu vous a t-il été utile ?
0 / 5 Merci pour votre retour 🙂 - 0
Des collègues seraient intéressé(e)s ?