Des collègues seraient intéressé(e)s ?

Le télétravail a explosé ces derniers mois et tend à se démocratiser encore plus en France.

Alors qu’en 2017 ils étaient seulement 3% parmi les salariés à télétravailler au moins un jour par semaine (selon une étude de l’INSEE), ils sont en 2020 62% à souhaiter commencer ou poursuivre un travail à distance (enquête menée par Deskeo).

Du côté des entreprises, les recruteurs commencent déjà à s’adapter en mettant en place des recrutements qui se font entièrement à distance, eux aussi.

Avec les outils de gestion et de communication disponibles et quelques bonnes pratiques, il est possible de réaliser un recrutement à distance aussi qualitatif qu’un recrutement classique. Voici 4 conseils pour y parvenir.

1. Menez des entretiens vidéo

Lors d’une rencontre physique, c’est surtout le contact visuel et auditif qui est important.

Pouvoir voir la personne, évaluer son langage corporel, le ton de sa voix, ses expressions sont tout autant d’indices primordiaux lors d’un recrutement.

Grâce à des outils tels que Skype, WhatsApp, Google Hangouts, Adobe Connect, GoToMeeting et bien d’autres, il est possible de rendre un entretien d’embauche à distance aussi qualitatif qu’un entretien physique.

2. Privilégiez la cooptation

Pour faciliter vos processus de recrutement à distance, n’hésitez pas à faire participer vos collaborateurs en leur demandant de vous recommander des candidatures issues de leur entourage personnel ou professionnel.

Cette méthode, appelée la cooptation ou recrutement collaboratif, présente plusieurs avantages non négligeables lors d’un recrutement à distance :

  • Les collaborateurs, directement impliqués, seront vigilants quant à la qualité des profils qu’ils vous proposeront.
  • Les candidats, de leurs côtés, redoubleront d’efforts et de professionnalisme, ayant été recommandés par une connaissance, voire un proche, qu’ils ne voudront pas décevoir ou mettre dans une situation embarrassante.
  • Vos collaborateurs connaissent bien le poste à pourvoir et les compétences requises.
  • Vous gagnez un temps considérable sur le sourcing et la sélection de candidatures.

Les réseaux sociaux : de précieux alliés

Certains réseaux sociaux tels que Linkedin peuvent être de précieux alliés et permettre de faire en quelques sorte une cooptation ouverte, en recherchant directement des candidats potentiels dans vos contacts, ou les réseaux de vos collaborateurs.

3. Testez vos candidats en ligne

Tester vos candidats en ligne est primordial avant de prendre une décision finale de recrutement.

Pour cela, vous pouvez soit profiter de l’entretien vidéo, soit élaborer un test en ligne, sur le site web de l’entreprise par exemple, mettant en évidence les compétences requises pour le poste.

Si vous optez pour les questions lors de l’entretien, demandez au candidat, par exemple, comment il mènerait à bien tel ou tel projet, analysez son raisonnement, la manière dont il s’organise etc.

Du test de personnalité aux tests de langues en passant par des simulations pour tester certaines compétences (comme les simulations de vente, par exemple), n’hésitez pas à tester tout ce que vous jugerez nécessaire, quitte à allonger la durée globale de votre processus de recrutement.

4. Évaluez les softs skills en profondeur

Les softs skills ont une place de plus en plus prépondérante dans tous les types de recrutement en général.

Ils deviennent encore plus incontournables lorsqu’il s’agit de recruter et/ou travailler à distance.

Les soft skills déterminants en télétravail

Voici les softs skills qu’il est important d’évaluer pour recruter un futur collaborateur en télétravail :

  • L’autonomie
  • La collaboration et l’esprit d’équipe
  • La communication
  • La gestion du temps
  • La débrouillardise

Bien qu’il ne s’agisse pas à proprement parler d’un soft skill, pensez également à évaluer l’environnement de travail du candidat.

Demandez-lui de vous le décrire, s’il a beaucoup d’éléments de distraction potentiels autour de lui etc.

Exemples de questions à poser lors de l’entretien à distance

Voici quelques exemples de questions que vous pouvez poser lors d’un entretien d’embauche à distance pour évaluer les softs skills du candidat :

  • Autonomie : Que faites-vous si votre responsable est absent ou indisponible et qu’il faut prendre une décision importante ?
  • Collaboration : Comment gérez-vous le fait de travailler pour plusieurs responsables, superviseurs ou managers ?
  • Communication : Comment restez-vous habituellement en contact avec vos collaborateurs et vos responsables lorsque vous travaillez à distance ?
  • Gestion du temps : Comment priorisez-vous vos tâches quotidiennes ?
  • Débrouillardise : Que faites-vous si un problème survient et que vous n’avez pas la solution pour le résoudre ?

Comme pour tout type de recrutement, l’important est de bien évaluer vos besoins dès le départ, et les outils et actions nécessaires à l’atteinte de vos objectifs.

Avec quelques ajustements et adaptations, il est tout à fait possible de réaliser un recrutement à distance qui soit aussi qualitatif qu’un recrutement classique, y compris pour les métiers où les candidats ne seront pas en télétravail (BTP, magasin physique, métiers industriels etc.).

 

tendances de recrutement 2020

Des collègues seraient intéressé(e)s ?