Publié le 07/03/2019, mis à jour le 21/04/2022.

Non, les chatbots ne sont pas réservés aux relations clients : leurs usages peuvent s’étendre jusqu’au recrutement, à condition de bien comprendre leurs enjeux. En effet, ces assistants virtuels ne sauraient se substituer aux recruteurs, dont l’intuition continue de jouer un rôle majeur au cours des processus de recrutement.

Les chatbots peuvent toutefois fluidifier ces mêmes processus, tout en permettant aux recruteurs de se concentrer sur l’essentiel : découvrez 4 usages possibles des robots conversationnels pour vos recrutements.

Qu’est-ce qu’un chatbot RH ? Définition simple

Un chatbot RH  ou de recrutement est un robot programmé pour répondre à des questions de salariés ou de candidats. Il se matérialise souvent sous la forme d’une bulle de chat sur votre site web et peut poursuivre différents objectifs : informer ses salariés, faire un onboarding d’un nouveau collaborateur ou qualifier les candidats.

Comment mettre de place des chatbots RH ou de recrutement ?

Utiliser les chatbots pour engager des conversations RH

La transformation digitale des entreprises, mais aussi des usages des consommateurs a révolutionné la façon dont nous communiquons. Sur le lieu de travail, mais aussi dans la sphère privée, familiale ou amicale, la communication devient de plus en plus mobile et digitale. Or, les recruteurs ne sont pas épargnés par ce bouleversement majeur.

Candidats & Chatbot… pour quels usages ?

Aujourd’hui, les recrutements doivent donc se concevoir comme de véritables conversations. De la première prise de contact à l’intégration de vos nouvelles recrues, les recruteurs doivent créer, puis maintenir un lien continu avec leurs candidats s’ils veulent attirer les meilleurs talents sur le web.

Approcher les candidats avec des chatbots

Et si vous utilisiez un chatbot pour initier ces conversations ? La simple installation d’un assistant virtuel sur le site web de votre entreprise pourra vous aider à trouver de nouveaux clients, mais aussi à collecter des candidatures spontanées, ou tout simplement à entrer en contact avec des candidats passifs.

Utiliser les chatbots pour répondre aux questions des candidats lors des recrutements

Les chatbots permettent d’engager des conversations avec les visiteurs de votre site web ou de votre page Facebook ; mais dans quel but ? Le premier d’entre eux pourra consister à répondre aux interrogations de vos candidats.

Utiliser le chatbot pour automatiser les réponses aux questions

En effet, il n’est pas rare qu’une personne en situation de recherche d’emploi consulte le site web de votre entreprise pour se renseigner sur sa culture, ses valeurs et son activité avant de vous contacter.

Le chatbot : meilleur allié de votre F.A.Q.

Par ailleurs, les processus de recrutement varient d’une entreprise à l’autre. Dans ce contexte, les candidats peuvent être amenés à se renseigner sur votre mode de fonctionnement spécifique avant d’engager leurs démarches.

Or, s’il est possible de fournir ces réponses par le biais d’une page web, statique et austère, vous pourrez aussi les indiquer à votre chatbot qui se chargera d’informer vos candidats. En plus d’enrichir l’expérience que vous proposez aux futurs talents de votre entreprise, vous ne manquerez pas de vous distinguer de la concurrence tout en créant un lien solide avec vos candidats.

 

Bannière téléchargement livre blanc 2022

 

Utiliser les chatbots pour guider et présélectionner les candidats

Il est peu probable que les robots finissent par remplacer les recruteurs un jour ; en revanche, ces derniers pourraient bien voir leurs missions et leurs outils évoluer avec l’arrivée des chatbots sur le marché du recrutement. Ces robots conversationnels sont, avant tout, des assistants virtuels. Ils devraient donc permettre aux recruteurs de déléguer un certain nombre de tâches, mais aussi de gagner du temps pour se consacrer aux temps forts du recrutement, comme l’entretien d’embauche ou l’onboarding.

Un chatbot dédié au traitement des candidatures

Et si vous déléguiez la réception des candidatures spontanées et la présélection de vos candidats à un chatbot ? Ce type d’outil, qui repose sur une succession d’algorithmes et de données, peut collecter, analyser et traiter une grande quantité d’informations en amont, et vous permettre de gagner un temps précieux.

Personnaliser son usage de chatbot pour le recrutement

Par ailleurs, la plupart des solutions disponibles sur le marché sont entièrement personnalisables. Il est donc possible de configurer votre chatbot pour qu’il réponde exclusivement aux questions des candidats, pourqu’il leur propose des contenus pertinents ou encore pour qu’il présélectionne les profils les plus intéressants pour votre entreprise.

Utiliser les chatbots pour réinventer votre marque employeur

Selon une étude menée par Regionsjob en 2018 sur la recherche d’emploi, le mobile continue de s’affirmer comme un support de recrutement à privilégier : 76 % des candidats utiliseraient leur smartphone pour rechercher des offres d’emploi, mais aussi pour envoyer des documents, converser avec les recruteurs ou encore passer des entretiens en vidéoconférence.

L’avenir du recrutement : vos chatbots

Les chatbots ont déjà commencé à conquérir les RH. Pour preuve, Le Petit Martin

De nombreuses entreprises ont déjà saisi l’importance de s’adapter aux nouveaux usages des consommateurs. Toutefois, trop peu d’entre elles ont encore compris l’importance de faire de même pour leurs candidats !

Jusqu’où aller avec vos chatbots pour recruter ?

Pourtant, c’est en traitant vos collaborateurs comme vos clients que vous parviendrez à les retenir au sein de votre entreprise. De la même façon, c’est en traitant vos meilleurs candidats comme des prospects à part entière que vous parviendrez à les attirer au sein de votre organisation. Vous devez donc aller chercher vos candidats là où ils se trouvent, sur les sites d’offres d’emploi ou sur les réseaux sociaux, mais aussi adopter leurs modes de communication pour rendre votre marque employeur attractive.

Le recrutement mobile et les chatbots devraient devenir indissociables au fil des prochaines années. Plus encore, les chatbots devraient durablement s’imposer au sein des ressources humaines, et plus particulièrement dans le secteur du recrutement : mais de quelle façon les exploiterez-vous ?

 

Exemple d’utilisation de chatbot RH : Messenger

Imaginez : un candidat surfe sur votre page Facebook ou tombe sur l’une de vos annonces, et s’il y consacre plus de quelques secondes, une fenêtre de conversation s’ouvre pour lui demander s’il est intéressé.

S’il répond par l’affirmative, on lui demande alors quels sont ses diplômes, ses expériences, ses compétences, ses disponibilités… Chaque réponse est analysée pour enchaîner sur la question suivante et déterminer la correspondance du candidat aux exigences du poste. L’originalité ?

Ce n’est pas un être humain qui discute avec ce collaborateur potentiel, mais bien un robot ! Une possibilité qui ne tient plus de la science fiction…

chatbot

Les problématiques RH internes déjà concernées

Les chatbots ont d’ores et déjà commencé à s’emparer de certains aspects des RH, ceux qui sont considérés comme les plus faciles à automatiser parce que relevant d’une routine : la gestion de la paie et des jours de congé par exemple, via des boîtes de dialogue destinées aux collaborateurs sur l’Intranet de l’entreprise, qui passent en revue les informations dont dispose le système informatique pour donner des réponses adaptées.

Ils s’attaquent aussi en force à la satisfaction des équipes, avec Leo par exemple, l’invention d’OfficeVibe qui demande au salarié s’il se sent bien aujourd’hui !

Voir aussi : 4 façons d’optimiser vos recrutements grâce aux chatbots

L’entretien préliminaire automatisé, la nouveauté

Le sourcing vous parait plus compliqué à confier à un robot ?

La naissance aux Etats-Unis de Job Pal, le premier chatbot recruteur qui évalue la pertinence d’une candidature en trois questions live, pourrait vous contredire.

Car de nombreux aspects de l’entretien de recrutement sont eux aussi routiniers.

En plus des éléments du CV à vérifier, des questions sur les défauts et les qualités, sur ce qu’on a appris d’une erreur en particulier, ou encore des formulations telles que « Si j’interrogeais vos anciens collègues à votre sujet, que me diraient-ils ? » sont monnaie courante et les variations dans les réponses sont assez insignifiantes pour qu’un algorithme élaboré suffise à les évaluer…

Chatbot de SAV et chatbot dédiés aux recrutement, même combat ?

Que dire aussi de la nouveauté d’Oracle ?

Avec un lancement prévu au cours du premier trimestre 2017, son BotStore, en plus de proposer l’achat des solutions conçues par l’éditeur, permettra aux personnes intéressées de créer leurs propres robots de conversation.

Ne resterait qu’à donner aux équipes à la recherche d’un nouveau membre la possibilité de créer elles-mêmes facilement une offre d’emploi et de la diffuser de manière automatique sur les plateformes pertinentes, et le rôle des recruteurs pourrait être menacé plus vite qu’on ne le croit.

 

Bannière téléchargement livre blanc 2022

Avez-vous apprécié ce contenu ?
0 / 5 Merci pour votre retour 🙂 - 4

Your page rank: