Publié le 15/12/2016. Mis à jour le 10/02/2022.

Un sourcing efficace et de qualité ne s’improvise pas. Au contraire, pour sourcer et recruter les bons candidats, il vous faut une approche structurée. Celle-ci doit évidemment être en accord avec la stratégie globale de votre entreprise, mais aussi s’inscrire dans votre stratégie de gestion des ressources humaines. Voici donc comment définir votre stratégie de sourcing en 4 étapes.

 

Créer une stratégie de sourcing en 4 étapes

Recruter des candidats relève aujourd’hui du parcours du combattant. Lointaine semble l’époque où il suffisait de passer une petite annonce dans la presse. Avec l’avènement d’Internet et plus particulièrement des réseaux sociaux, le sourcing s’est largement complexifié. Pour être efficace, celui-ci doit maintenant répondre à une stratégie bien établie.

L’un des premiers enjeux du sourcing réside dans l’identification des besoins de votre entreprise. Lorsque vous souhaitez recruter un collaborateur, vous devez commencer par définir, de la façon la plus claire possible, les besoins de votre organisation en matière de ressources humaines.

 

1 – Fixez vos objectifs

La mise en place d’une stratégie, quelle qu’elle soit, commence par la détermination d’objectifs stratégiques. Ceux-ci sont ensuite déclinés en sous objectifs. La même approche s’applique en matière de sourcing.

En pratique, définissez donc les objectifs clés que devra permettre d’atteindre votre stratégie de sourcing. Il s’agit d’identifier vos futurs besoins en recrutement selon votre activité, les résultats de votre entreprise, les prévisions financières, etc. Réfléchissez à court, moyen et plus long termes, en faisant toujours un lien avec votre stratégie globale. Anticipation et planification sont indispensables.

 

2 – Définissez les profils ciblés

Toute stratégie a besoin d’actions concrètes, pour permettre l’atteinte des objectifs fixés. En matière de stratégie de sourcing, la première action clé est de définir les profils à cibler en priorité selon les besoins et les échéances identifiés précédemment.

En collaboration avec les ressources humaines et les opérationnels, établissez également des fiches de poste, aussi bien pour les postes actuels que pour les prévisionnels. L’idée est d’utiliser ces informations pour mieux sourcer les candidats.

En définissant ce profil idéal lors de la conception de votre stratégie de sourcing, vous faciliterez, là encore, la prise de décision finale. Vous disposerez également d’un support de travail opérationnel et flexible pour rechercher, puis présélectionner vos candidats au cours de vos recrutements.

Ce profil vous permettra de lister les compétences essentielles pour occuper le poste à pourvoir, mais aussi les différents critères qui pourront orienter votre choix. Les soft skills, l’expérience professionnelle ou le cursus scolaire pourront ainsi compléter votre profil de candidat.

Ces fiches vous aideront également à rédiger les offres d’emploi, à concevoir des grilles d’entretien, des tests, etc. En résumé, définir les profils ciblés consiste à identifier clairement pour chaque poste les compétences recherchées (hard skills et soft skills), les niveaux d’expérience et de formation.

 

3 – Choisissez vos méthodes et outils

Ensuite, une bonne stratégie nécessite d’avoir accès à des outils et méthodes adaptés. Vous devez donc déterminer lesquels vous aideront au maximum.

Plus concrètement :

  • Choisissez les logiciels de recrutement adéquats, pour simplifier votre gestion.
  • Sélectionnez les sources de profils les plus intéressantes selon les profils recherchés (CV-thèque, réseaux sociaux, job-boards, etc.). À ce sujet, sachez qu’en 2014, 89 % des recruteurs ont recruté quelqu’un grâce à LinkedIn.
  • Définissez les mots-clés les plus pertinents pour vos recherches.
  • Concevez les grilles d’entretien, les tests et les autres outils d’évaluation des candidats.
  • Préparez les trames de vos messages et comptes-rendus pour gagner du temps.

 

4 – Ayez un bon suivi

Enfin, votre stratégie de sourcing devra également être suivie avec soin. Le mieux est d’utiliser un tableau de bord pour faciliter le suivi des actions. Au préalable, cela suppose de définir une série d’indicateurs clés de performance dont vous mesurerez l’évolution au fil des semaines.

Selon les résultats, vous pourrez alors poursuivre dans la même voie ou bien réajuster votre stratégie en conséquence. pour en savoir plus, notre article “Comment faire du sourcing en recrutement ?” pourrait vous aider.

Comme pour toute stratégie d’entreprise, le sourcing demande une bonne planification et une structure claire. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, soyez rigoureux mais sachez aussi vous montrer flexible pour adapter votre approche du sourcing. C’est ainsi que vous dénicherez les meilleurs candidates efficacement.

 

Sourcing : adoptez une stratégie gagnante pour votre entreprise.

Partir en quête de la perle rare demande de prendre le temps de la réflexion. Aux traditionnels salons et petites annonces dans la presse, se greffent aujourd’hui de nouveaux outils de recrutement tel que le “machine learning” ou le “crowdsourcing qu’il n’est pas toujours évident de maîtriser.

Avec la démocratisation d’Internet, ont fleuri les sites d’emploi généralistes et spécialisés. Désormais, on recrute sur LinkedIn et sur Twitter. Afin d’utiliser au mieux ces modes de recrutement, faut-il encore se poser les bonnes questions.

Quels sont mes besoins ? Quel est mon budget ? Quels sont mes délais ? Autant d’interrogations qui pourront vous aider à mettre en œuvre une stratégie adaptée. Il n’est en effet pas besoin de lancer une campagne nationale lorsque l’on cherche uniquement à recruter dans le sud de la France.

 

En sourcing, tous les sites ne se valent pas

Une stratégie de sourcing poursuit généralement un objectif principal : vous permettre de choisir vos prochains collaborateurs parmi un panel de candidats qualifiés pour le poste à pourvoir. Et selon les chiffres collectés par la DARES en 2016, les entreprises activent seulement 3,1 canaux en moyenne pour recruter de nouveaux collaborateurs.

En adoptant une véritable stratégie de sourcing, vous étofferez donc vos sources de recrutement et multiplierez vos chances de trouver la perle rare. Elle vous permettra notamment de « délocaliser » vos recrutements sur les réseaux sociaux, les CVthèques et les sites d’offres d’emploi, par exemple.

Attention, toutefois, à ne pas trop vous disperser : mieux vaut sélectionner quelques sources fiables et riches en profils, surtout si vous souhaitez recruter dans les plus brefs délais.

Sites généralistes ou spécialisés ? Gratuit ou payant ? Avant de faire votre choix, il est important de noter que tous les sites n’offrent pas les mêmes résultats.

Sur un panel aujourd’hui très vaste de portails dédiés à l’emploi, seule une petite quinzaine mérite vraiment d’être explorée.

Parmi les sites spécialisés, lesjeudis.com pour les métiers de l’informatique, lhotellerie.fr pour le secteur de la restauration ou encore efinancialcareers pour la finance, ont ainsi acquis leurs lettres de noblesse.
Si la gratuité séduit, elle n’en est pas pour autant garante de résultats.

Choisir un portail uniquement en fonction de cet élément pourrait se solder par une perte de temps et donc d’argent.

 

CVthèque : une mission chronophage à bien structurer

Outils particulièrement intéressants pour trouver rapidement des candidats, les CVthèques ont toutes leurs spécificités.

Bien que généraliste, celle de Keljob est plus adaptée pour recruter des niveaux CAP à bac +2 alors que Cadremploi se concentre sur les bac +4 à bac +6. Les explorer exige d’adopter une autre approche. C’est ici au recruteur d’aller vers le candidat. Pour le séduire, il se doit de présenter son offre de manière beaucoup plus accrocheuse qu’une annonce basique.

Très chronophages, ces CVthèques demandent par ailleurs de maîtriser certaines techniques de recherche, telle que l’utilisation des opérateurs booléens (et/ou/sauf).

 

Recruter grâce aux réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un vivier de candidats en recherche active et passive encore sous-exploité. Dans cette sphère d’intimité, approcher des candidats passe en premier lieu par l’élaboration d’une bonne présentation de l’entreprise mais aussi du recruteur. Ce dernier doit avoir une approche encore plus ciblée s’il ne veut pas se transformer en recruteur spammer.

Utilisés en complémentarité les uns des autres, en suivant une stratégie établie au préalable, ces nouveaux modes de sourcing peuvent s’avérer très efficaces. Cependant leur bonne utilisation requiert aujourd’hui des connaissances de plus en plus poussées et de longues heures de recherche. Un travail d’expert qui pousse aujourd’hui les entreprises à externaliser leur sourcing.

Inspirez-vous ! Article lié : Netflix, une politique RH et recrutement de choc en 7 points

 

N’oubliez pas la fidélisation lors de votre sourcing RH

Une PME qui souffre d’un important turn-over ne pourra pas recruter de la même manière qu’un grand groupe à la recherche d’un profil très spécifique, ou pénurique. C’est pourquoi il est essentiel de bien comprendre les attentes de votre organisation et de ses managers avant d’organiser vos recrutements.

Or, une stratégie de sourcing vous obligera à mener une véritable réflexion stratégique en amont des recrutements. Celle-ci vous permettra ensuite d’adopter les bons critères de sélection, et facilitera la prise de décision finale.

 

L’importance de présélectionner des candidats pour affiner le choix

Tout recrutement comporte une phase de présélection, essentielle à la prise de décision finale.

Or, une stratégie de sourcing bien conçue vous aidera à optimiser et affiner cette présélection, en hiérarchisant vos critères de recrutement. En effet, les différentes étapes d’une stratégie de sourcing (définition des besoins et du profil idéal, sélection des sources) vous permettront d’identifier vos critères de recrutement prioritaires, et donc de vous montrer plus flexible sur des critères moins importants pour votre organisation.

Par ailleurs, les stratégies de sourcing reposent sur des méthodes efficaces d’analyse, comme celles du scoring et du matching. Ces méthodes vous aideront également à présélectionner les candidats que vous rencontrerez par la suite, lors des entretiens d’embauche au sein de l’entreprise.

 

L’importance de décider en équipe pour pérenniser les recrutements

En adoptant une stratégie de sourcing pour l’ensemble de vos recrutements, vous réhabiliterez la prise de décision collective tout en alignant les besoins des managers avec les critères des ressources humaines.

En effet, le sourcing a pour avantage de réunir l’ensemble des acteurs d’une organisation. Il repose sur une approche transversale, et permet d’impliquer les managers comme les recruteurs, en passant par les dirigeants et parfois même les collaborateurs, dans les recrutements.

Et en privilégiant cette approche transversale, vous contribuerez à pérenniser vos recrutements.

Vous pourrez vous assurer de l’adéquation entre les attentes du candidat recruté et celles de ses futurs managers. Vous contribuerez enfin à la fidélisation de vos employés, qui constitue un excellent indicateur pour mesurer la qualité de vos processus de recrutement. Une stratégie de sourcing vous permettra donc d’affiner, d’optimiser et de pérenniser vos recrutements.

Véritable outil décisionnel, votre stratégie de sourcing vous aidera également à simplifier vos processus RH : pourquoi vous en passer ?

 

Et après, comment savoir si votre stratégie sourcing fonctionne ?

Vous avez renforcé votre marque employeur, défini les canaux par lesquels vous pensez trouver le plus de candidats, établi un budget, travaillé en collaboration avec les divers services de votre entreprise pour délimiter vos besoins et rédiger les annonces.

Parfait ! Maintenant, il est temps de savoir si vos efforts portent vraiment leurs fruits.

Faites un audit de votre stratégie de sourcing !

Atteignez-vous vos objectifs ?

C’est bien sûr le B-A-BA de toute analyse de stratégie. Ratio candidatures reçues/nombre de clics par offre, nombre de candidats convoqués en entretien, de postes pourvus avec succès…

Vous vous êtes fixé des objectifs en début de mise en place, la première question consiste à vous demander si vous les avez atteints dans les délais impartis. Si c’est le cas, vos méthodes de sourcing sont efficaces. Si ça ne l’est pas, vous allez devoir réagir !

Les sources donnent-elles les résultats escomptés ?

Si vous utilisez un logiciel de recrutement et que vous êtes organisé, vous savez d’où proviennent les réponses à vos offres : jobboard, site carrière, prestataire sourcing, réseaux sociaux… Quelles sont les sources grâce auxquelles vous récoltez le plus de candidatures ? Y en a-t-il qui ne donnent rien ? Peut-être avez-vous mal défini votre cible ?

 

Ajustez votre stratégie de sourcing en l’améliorant sans cesse.

Qualité ou quantité ?

Si une source ne vous a apporté que trois ou quatre candidats sur les six derniers mois alors que vous y avez posté des dizaines d’offres, mais que vous avez fini par tous les embaucher, ne la mettez pas de côté frustré par le petit nombre de CV reçus !

Cela signifie que grâce à ce canal recrutement, vous touchez uniquement des professionnels qualifiés. Pour la rentabiliser au mieux, étudiez lesquelles de vos offres ont été pourvues grâce à elle : vous éviterez ainsi d’y perdre du temps (et de l’argent !) pour des fonctions auxquelles elle ne correspond pas.

 

Touchez-vous les candidats passifs ?

D’après un rapport de LinkedIn, seul un quart des candidats sur le marché serait vraiment actif. Cela signifie que votre plus grosse source de recrutements potentiels est constituée de personnes ouvertes aux possibilités mais ne prenant pas la peine de vraiment chercher.

Si votre stratégie sourcing consiste à attendre que les talents viennent à vous alors que vous ne vous appelez ni Google ni Apple, vous faites fausse route ! C’est à vous d’adopter une démarche proactive. Repérez les outils de veille des candidats et renforcez votre présence dessus.

 

Qu’en disent les principaux intéressés ?

Vos outils ne vous diront pas comment vous ont trouvé ceux qui postulent de manière spontanée. Ils ne vous diront pas non plus pourquoi c’est votre entreprise qui a été choisie par ceux qui ont répondu aux annonces. Vous allez devoir poser la question aux principaux intéressés.

Qu’est-ce qui les a attirés dans l’offre ? Que pensent-ils de votre message ? Sont-ils satisfaits de leur expérience ? Pensent-ils qu’ils auraient pu vous trouver plus facilement si vous aviez diffusé votre annonce ailleurs ? Ont-ils vu votre offre sur plusieurs canaux différents avant d’y répondre ? Grâce à leurs réponses, vous pourrez affiner votre stratégie sourcing et gagner en efficacité.

 

 

Bannière téléchargement livre blanc 2022

Delphine Barrel
Écrit par : Delphine Barrel

Experte du Sourcing Digital, Delphine évolue depuis près de 10 ans dans la sphère RH. En 2008, elle rejoint OpenSourcing. Elle y développe ses connaissances et son expertise du recrutement digital en mettant en place la formation des nouveaux sourceurs de l’équipe mais également en évangélisant les recruteurs par le biais de ses articles publiés sur le blog d’OpenSourcing Delphine cherche à accompagner les recruteurs vers le succès de leurs recrutements.

Avez-vous apprécié ce contenu ?
0 / 5 Merci pour votre retour 🙂 - 4.67

Your page rank: