Chatbot et sourcing : assistant RH super efficace ou votre futur remplaçant ?

Déjà largement utilisés par les grandes entreprises dans le service client, les chatbots commencent à débarquer dans le domaine des ressources humaines. Au point de se faire du souci pour l’avenir des professionnels du recrutement digital ?

 

Chatbot RH : petit cas pratique sur Messenger

Imaginez : un candidat surfe sur votre page Facebook ou tombe sur l’une de vos annonces, et s’il y consacre plus de quelques secondes, une fenêtre de conversation s’ouvre pour lui demander s’il est intéressé. S’il répond par l’affirmative, on lui demande alors quels sont ses diplômes, ses expériences, ses compétences, ses disponibilités… Chaque réponse est analysée pour enchaîner sur la question suivante et déterminer la correspondance du candidat aux exigences du poste. L’originalité ? Ce n’est pas un être humain qui discute avec ce collaborateur potentiel, mais bien un robot ! Une possibilité qui ne tient plus de la science fiction…
chatbot

 

Les problématiques RH internes déjà concernées

Les chatbots ont d’ores et déjà commencé à s’emparer de certains aspects des RH, ceux qui sont considérés comme les plus faciles à automatiser parce que relevant d’une routine : la gestion de la paie et des jours de congé par exemple, via des boîtes de dialogue destinées aux collaborateurs sur l’Intranet de l’entreprise, qui passent en revue les informations dont dispose le système informatique pour donner des réponses adaptées. Ils s’attaquent aussi en force à la satisfaction des équipes, avec Leo par exemple, l’invention d’OfficeVibe qui demande au salarié s’il se sent bien aujourd’hui !

 

L’entretien préliminaire automatisé, la nouveauté 2016

Le sourcing vous parait plus compliqué à confier à un robot ? La naissance aux Etats-Unis de Job Pal, le premier chatbot recruteur qui évalue la pertinence d’une candidature en trois questions live, pourrait vous contredire. Car de nombreux aspects de l’entretien de recrutement sont eux aussi routiniers. En plus des éléments du CV à vérifier, des questions sur les défauts et les qualités, sur ce qu’on a appris d’une erreur en particulier, ou encore des formulations telles que « Si j’interrogeais vos anciens collègues à votre sujet, que me diraient-ils ? » sont monnaie courante et les variations dans les réponses sont assez insignifiantes pour qu’un algorithme élaboré suffise à les évaluer…

 

Chatbot SAV et chatbot sourcing, même combat ?

Que dire aussi de la nouveauté d’Oracle ? Avec un lancement prévu au cours du premier trimestre 2017, son BotStore, en plus de proposer l’achat des solutions conçues par l’éditeur, permettra aux personnes intéressées de créer leurs propres robots de conversation. Le groupe a par ailleurs publié les résultats d’une étude révélant que plus des trois quarts des marques s’appuieront sur la réalité virtuelle et les chatbots pour gérer l’expérience client d’ici 2020. Et on connait déjà les nombreux points communs entre l’expérience client et l’expérience candidat… Ne resterait qu’à donner aux équipes à la recherche d’un nouveau membre la possibilité de créer elles-mêmes facilement une offre d’emploi et de la diffuser de manière automatique sur les plateformes pertinentes, et le rôle des recruteurs pourrait être menacé plus vite qu’on ne le croit.

 

Toujours une question de feeling

Malgré tout, outre la réticence potentielle des candidats, qui n’ont rien contre les robots dans le service client mais risquent de ne pas apprécier d’être évalués uniquement par des machines, le recrutement est et restera une question de contact humain pour les années à venir. Quel chatbot pourrait donner sa chance à un profil il manque un ou deux critères mais capable de mieux s’intégrer à l’équipe ? Comment un robot pourrait-il vraiment évaluer la motivation et la personnalité ? Et malgré les progrès de l’intelligence artificielle, si le candidat sort du “script”, il faut toujours un être humain pour rebondir sur ses propos ou réorienter la discussion d’une façon naturelle. Si le recrutement était aussi simple que 1 + 1 = 2, il y a longtemps que les erreurs d’embauche et les forts turnovers auraient été éradiqués… Alors, les chatbots en guise de première barrière à franchir, pourquoi pas, mais de là à prendre purement et simplement la place des professionnels du sourcing ? Ce n’est pas pour tout de suite.

Chatbot et sourcing : assistant RH super efficace ou votre futur remplaçant ?
Notez cet article
Post by Sébastien Canard

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rennes et après une expérience professionnelle à Londres, Sébastien Canard rejoint Keljob.com en 2000. Il participe au lancement commercial du méta-moteur. Par la suite il développe et prend la direction du pôle CRM. En 2008, Sébastien Canard prône le Digital et Social Sourcing comme la solution indubitable aux difficultés des recruteurs à trouver des candidats qualifiés et co-fonde OpenSourcing, la première agence de recrutement digital exclusivement tournée vers la chasse de candidats sur l'open-web (réseaux sociaux, sites emploi, CVthèques, méta-moteurs…). Expert du recrutement digital et techno-addict, Sébastien Canard cultive sa passion du digital en partageant et en formant ses collaborateurs aux nouveaux enjeux (Big Data, Inbound Recruiting, Social Sourcing etc…) mais également aux nouvelles techniques de sourcing digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *