La présélection vidéo : pour qui, pour quoi, comment ?

Plus vivante que le téléphone, moins chronophage et coûteuse qu’un entretien en face à face, la présélection vidéo gagne du terrain depuis quelques temps. Mais est-elle faite pour vous et, si oui, êtes-vous prêt à vous lancer ?

 

La présélection vidéo : ce qu’il faut savoir avant de se lancer !

La présélection vidéo : En direct ou en différé ?

L’entretien vidéo en différé présente deux grands avantages : celui de pouvoir regarder la vidéo quand vous le souhaitez au lieu d’avoir à fixer un rendez-vous, et surtout celui de pouvoir la partager avec d’autres : vos collègues RH, le manager qui recrute, ou même pourquoi pas l’équipe à laquelle sera intégré le nouveau venu. Cela permet un recrutement plus collaboratif. En revanche, vous ne pouvez évidemment pas rebondir sur les propos du candidat ni évaluer ses réponses sur le vif comme dans le cas du direct.

Un exercice à préparer

Quel que soit votre choix, vous devrez vous préparer. Pour le direct, exactement comme pour un entretien classique, en révisant le CV du candidat et en personnalisant vos questions en fonction de son parcours et des points à éclaircir. Pour le différé, vos efforts peuvent être groupés : vous pouvez prévoir les mêmes questions pour tous les candidats dont le CV vous parait intéressant, ce qui vous permettra de comparer leurs réponses. Mais vous devez alors être particulièrement pointu par rapport au poste et à l’entreprise, afin d’éliminer les généralités et platitudes.

 

Des candidats à motiver

Si la plupart des candidats sont ouverts à cette nouvelle technique, certains sont hésitants face à la caméra et préfèrent soit la sécurité du téléphone, soit la personnalisation d’une rencontre. Vous devez donc vendre la présélection vidéo comme un outil à leur avantage en soulignant qu’il leur évite un déplacement, qu’ils peuvent s’y préparer exactement comme à un rendez-vous en face à face, que vous serez plus sensible à leurs réponses que par écrit ou seulement à l’oral, et que dans tous les cas, s’ils correspondent à ce que vous recherchez, vous finirez par vous rencontrer pour de bon.

 

Pour quels types de postes ?

La plupart des postes de cadre se prêtent bien à l’exercice, mais c’est sur vos besoins en interne qu’il faut vous poser des questions. Vos volumes de recrutement sont-ils assez importants pour justifier cette mise en place ? Parce que l’organisation de la vidéo peut prendre un certain temps et éventuellement demander un investissement dans du matériel de qualité, inutile de vous lancer dans l’aventure pour un ou deux postes par an. D’un autre côté, si, au contraire, vous recrutez de nouveaux collaborateurs par centaines tous les mois, visionner toutes les vidéos ou fixer des rendez-vous virtuels à tout le monde risque d’être vite chronophage. Il faut donc un juste milieu.

 

L’entretien physique : conclusion du process de recrutement ou premier pas dans l’entreprise ?

Aujourd’hui, la vidéo ne sert que de présélection, et ne remplace pas encore le face à face. Après un premier tri grâce à cette technique qui vous permettra de gagner du temps, les candidats restants sont convoqués sur votre short-list pour une entrevue final en personne. La question est de savoir si à l’avenir, cette entrevue physique sera un énième entretien ou alors la rencontre qui symbolise l’entrée du ou de la candidate dans l’entreprise.

 

Image de téléchargement du livre blanc

La présélection vidéo : pour qui, pour quoi, comment ?
Notez cet article
Post by Sébastien Canard

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rennes et après une expérience professionnelle à Londres, Sébastien Canard rejoint Keljob.com en 2000. Il participe au lancement commercial du méta-moteur. Par la suite il développe et prend la direction du pôle CRM. En 2008, Sébastien Canard prône le Digital et Social Sourcing comme la solution indubitable aux difficultés des recruteurs à trouver des candidats qualifiés et co-fonde OpenSourcing, la première agence de recrutement digital exclusivement tournée vers la chasse de candidats sur l'open-web (réseaux sociaux, sites emploi, CVthèques, méta-moteurs…). Expert du recrutement digital et techno-addict, Sébastien Canard cultive sa passion du digital en partageant et en formant ses collaborateurs aux nouveaux enjeux (Big Data, Inbound Recruiting, Social Sourcing etc…) mais également aux nouvelles techniques de sourcing digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *