Afin de freiner l'épidémie de Coronavirus, nos bureaux sont actuellement fermés.
Nos consultants restent disponibles via nos plateformes téléphoniques et sites web (email : info@opensourcing.fr) afin de vous accompagner durant cette période. #restezchezvous
Des collègues seraient intéressé(e)s ?

Publié le 27 novembre 2017, mis à jour le 30/03/20.

Parmi les outils digitaux à disposition des recruteurs et des sourceurs, de plus en plus de dispositifs exploitent le concept de réalité virtuelle. Loin d’être limitée aux jeux vidéo, la “VR” englobe les technologies permettant de simuler un monde numériquement, et dans lequel une personne peut se plonger.

Découvrez donc 3 façons dont la réalité virtuelle viendra faciliter vos recrutements dans votre futur proche.

1 – Des simulations ultra réalistes pour les recrutements

Premièrement, utiliser la réalité virtuelle (« virtual reality » ou VR en anglais) dans le domaine du recrutement est un excellent moyen de proposer des simulations ultra réalistes aux candidats. Cette perspective est particulièrement intéressante pour recruter des profils très techniques tels que les pilotes, les commerciaux ou les chirurgiens. Mais elle convient également pour des postes plus classiques.

Quelles possibilités s’offriront à nous ?

Grâce à la réalité virtuelle, un recruteur peut aisément faire passer des tests pointus aux postulants. Il suffit d’entrer la simulation dans l’appareil et de faire porter le casque 3D au candidat. Celui-ci se retrouve immergé dans une situation spécifique et vous pouvez alors observer ses réactions dans un contexte des plus réaliste.

Dans la mesure où 45 % des recruteurs français déclarent faire passer au moins un test aux candidats pour les postes de cadre, l’usage de la VR pourrait grandement simplifier la démarche.

Des mises en situation plus vraies que nature

Les pilotes s’entraînent bien sur des simulateurs de vol, et si les commerciaux et autres professionnels bénéficiaient de la même technologie ?

Le recrutement par simulation est une technique qui est désormais entrée dans les mœurs, ne reste plus qu’à la mettre au goût du jour grâce à la réalité virtuelle.

Un casque 3D sur la tête, le candidat peut se retrouver directement à son bureau à accomplir les tâches quotidiennes du poste. Pas besoin de se déplacer, pas de risque de ne pas être vraiment en situation parce qu’on ne croit que moyennement au recruteur dans le rôle du prospect, et pas de difficulté à analyser les compétences puisqu’elles seraient automatiquement évaluées par le logiciel !

Peu d’entreprises se sont lancées à ce jour, mais 2018 devrait être l’année de toutes les innovations en la matière.

 

2 – Quels sont les bénéfices de la VR pour votre marque employeur ?

Utiliser la VR n’est pas anodin. Vous pourriez même améliorer l’image perçue de votre entreprise. Nous allons ici détailler en quoi la réalité virtuelle peut vous être bénéfique.

Quelle sont les possibilités de la VR au niveau de votre marque employeur ?

En outre, l’utilisation de la réalité virtuelle pendant le recrutement peut également être bénéfique pour l’image de l’entreprise. Et cela de plusieurs façons :

  • Une technologie telle que la VR renvoie une image moderne, qui attire souvent les jeunes générations et valorise la marque employeur. Le recours au digital et aux outils actuels montre une capacité d’adaptation et une ouverture d’esprit.
  • L’idée d’être testé via une simulation en réalité virtuelle peut même attirer des candidats. À une époque où la guerre des talents est importante, il faut redoubler d’ingéniosité pour attirer les meilleurs profils. Pour se démarquer de la concurrence, un processus de recrutement original est une idée viable.
  • Vous pouvez également créer le buzz en incluant de la VR dans votre process. À cet effet, n’hésitez pas à communiquer autour de cette pratique, sur les réseaux sociaux, sur votre site, lors d’événements professionnels, etc. L’information se relayera ensuite, pour attirer encore plus de candidats.

Un outil de rêve pour la marque employeur… Pour l’instant !

A l’heure actuelle, les entreprises qui utilisent la réalité virtuelle dans le cadre de leur processus de recrutement créent un buzz apte à attirer massivement les meilleurs candidats.

A l’image d’Ubisoft, qui, grâce à un casque, fait traverser ses bureaux en immersion totale à 360° à ses futurs employés, avec en prime des apparitions de personnages de certains de ses jeux vidéo les plus connus. Une visite guidée à travers les différents services qui permet de s’imprégner de l’ambiance et de la culture d’entreprise.

Une expérience hors du commun qui achève de convaincre les sceptiques et est particulièrement utile dans les secteurs en tension où les candidats se précipitent vers les employeurs les plus innovants. Seulement, pour profiter de cet effet positif, il ne faut pas tarder à se lancer ! Quand tout le monde proposera des initiatives similaires, elles n’impressionneront plus personne.

 

3 – Présélections de recrutement & Réalité virtuelle : le bon match.

Ici, nous allons nous intéresser aux possibilités offertes par la réalité virtuelle au niveau de vos recrutements.

Comment pourrez-vous utiliser la réalité virtuelle pour pré-sélectionner vos candidats ?

Troisièmement, la réalité virtuelle peut même être utilisée avant même de rencontrer les candidats. Comment ? Grâce à une application pour smartphone ! Basée sur le concept de la réalité augmentée – qui intègre des éléments virtuels dans le monde réel – elle consiste à permettre au candidat de consulter uniquement les offres d’emploi disponibles dans son secteur et correspondant à son profil.

En pratique, il lui suffit d’ouvrir l’application et de scanner tout autour de lui pour voir apparaître les postes adéquats dans son périmètre. Une manière moderne et originale de cibler les candidats, tout en gagnant du temps ! De cette façon, un premier tri est effectué en amont, lors de l’affichage des annonces aux utilisateurs.

Dans la lignée des outils digitaux devenus classiques en recrutement, le recours à la réalité virtuelle semble être une nouvelle avancée qui va révolutionner les techniques traditionnelles.

Des obstacles à surmonter avant d’utiliser la VR en recrutement

Il y a le coût, bien sûr, encore que si elle exige effectivement un investissement important à la base, sur le long terme, l’adoption de la réalité virtuelle puisse se révéler rentable. Applicable à la formation par exemple, elle permettrait aux participants de mieux retenir les informations importantes que via un module de e-learning.

Et une fois rodée, la technologie pourrait représenter un gain de temps non négligeable dans tous les aspects des RH.

L’organisation en revanche risque d’être un peu plus problématique.

S’il s’agit juste de créer un événement ponctuel pour une opération marketing, cela devrait aller comme sur des roulettes. Si l’idée est de totalement intégrer la réalité virtuelle au processus de recrutement, il faut prendre en compte l’adaptation aux systèmes existants et la formation des personnes impliquées.

Et éventuellement convaincre quelques candidats réticents qu’il ne s’agit pas simplement d’un gadget, mais bien d’un outil sérieux capable d’aider à évaluer leurs compétences de manière équitable.

 

Des collègues seraient intéressé(e)s ?
ack','PageView');