Comment Macron source-t-il ses collaborateurs ?

Fév 24, 2018

delphine

Sourcing

0

Quelques jours à peine après la nomination de son Premier ministre Édouard Philipe et la composition du gouvernement de ce dernier, les deux hommes politiques à la tête de la France signaient un décret imposant la réduction du nombre de collaborateurs des cabinets ministériels, prouvant une fois encore que la simplicité, la rapidité et l’efficacité font la particularité du sourcing d’Emmanuel Macron.

 

Les stratégies de recrutement d’Emmanuel Macron décryptées

Le président a d’abord fait appel à ses amis

Avant toute chose et alors que son mouvement En Marche ! n’en était qu’à ses balbutiements, Emmanuel Macron a fait appel à ses amis et proches collaborateurs du ministère de l’Économie. C’est ainsi qu’Ismaël Emelien et Julien Denormandie se sont retrouvés en charge de la communication de celui qui allait devenir le plus jeune président de la Ve République.

Peu après, ce fut au tour d’Alexis Kolher, alors directeur adjoint du cabinet d’Emmanuel Macron, de rejoindre l’aventure pour aider ce dernier, qui est alors quelque peu dépassé par l’ampleur que prend son jeune mouvement politique.

 

Aujourd’hui président, Emmanuel Macron a recruté à nouveau ces mêmes collaborateurs, confirmant que son sourcing est avant tout basé sur une intime connaissance des personnes avec qui il travaille. Ismaël Emelien est conseiller spécial du président de la République, Emmanuel Kolher est aujourd’hui secrétaire général de la présidence de la République française et devrait bientôt être rejoint par son adjoint Julien Denormandie.

 

Axelle Tessandier, engagée malgré elle.

L’une des autres caractéristiques du sourcing d’Emmanuel Macron est la rapidité et la confiance avec laquelle il est effectué. Emmanuel Macron se veut être le garant de l’innovation européenne et cela se voit tant dans les mesures qu’il a prises en tant que ministre que dans sa stratégie de recrutement fulgurante.

Le cas d’Axelle Tessandier constitue un très bon exemple de recrutement à la volée opéré par l’équipe d’Emmanuel Macron. Cette startupeuse de 36 ans a dû, peu à peu, mettre en sommeil sa boîte de conseil en management digital « AXL Agency » tant les responsabilités au sein du mouvement lui sont tombées dessus.

Un an après que l’équipe d’En Marche eut repéré cette blogueuse et entrepreneure lors du débat organisé par « Les jeunes avec Macron », Ismaël Emelien lui annonça qu’elle devrait ouvrir l’un des grands meetings du parti. Elle rétorqua qu’elle n’était même pas adhérente du mouvement, ce à quoi le bras droit d’Emmanuel Macron répondit en tant que proposition d’embauche : « Ce serait bien de le devenir. »

En octobre dernier, celle qui n’avait jamais vraiment adhéré à aucun parti politique se retrouve déléguée nationale d’En Marche ! et est décrite par Le Monde « d’évangéliste » de l’équipe d’Emmanuel Macron, sillonnant la France et se rendant là où le leader d’En Marche ! ne peut pas être.

 

Le strict minimum en toute situation.

Ne pas accumuler les collaborateurs inutiles semble aussi être l’un des points clefs du sourcing d’Emmanuel Macron. En effet, la signature du décret réduisant le nombre de collaborateurs au sein des cabinets ministériels n’est pas l’unique occasion où le président de la République a limité ses effectifs.

Durant sa campagne et alors que son mouvement En Marche ! jouissait d’une effervescence inédite dans l’histoire de la Ve République, plus de 16 000 propositions de services lui sont parvenues pour « La Grande Marche », une opération de porte à porte voulue par Emmanuel Macron pour sonder les priorités des Français.

Sur ces 16 000 bénévoles, Emmanuel Macron n’usa finalement de l’aide que de 6 000 d’entre eux.

 

Simple, rapide et confiant. C’est ainsi que l’on pourrait résumer le sourcing du nouveau président de la République française. À la veille des élections législatives, ses techniques n’ont guère changé puisqu’il est possible de déposer sa candidature pour devenir député En Marche ! de certaines circonscriptions en quelques clics !

Comment Macron source-t-il ses collaborateurs ?
Notez cet article
Post by Delphine Barrel

Experte du Digital Sourcing, Delphine évolue depuis près de 10 ans dans la sphère RH. En 2008, elle rejoint OpenSourcing, la première agence de recrutement digital exclusivement tournée vers la chasse de candidats sur Internet (open-web , réseaux sociaux, sites emploi, CVthèques, métamoteurs…). Elle y développe ses connaissances et son expertise du recrutement digital en mettant en place la formation des nouveaux sourceurs de l’équipe mais également en évangélisant les recruteurs par le biais de ses articles publiés sur le blog des Sourcing-Addicts ! Passionnée par les nouveaux enjeux auxquels font face les entreprises et plus particulièrement les recruteurs : l’inbound recruiting, le Digital & Social Sourcing, etc… Delphine cherche à accompagner les recruteurs vers le succès de leurs recrutements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *